Sélectionner une page

1.4 Le début du traitement

Que dire aux patients avant de commencer ?
Baclofène : les contre-indications
Le craving
Le début du traitement
La répartition des comprimés
La phase de stabilisation
Les associations médicamenteuses et contre-indications
Les effets secondaires
Posologie : jusqu’où ?
Un traitement à vie ?


1.4 Le début du traitement

Comment prescrire le baclofène ?Debut du traitement

Initier le traitement

Il y a un consensus pour dire qu’il faut augmenter progressivement et assez lentement la posologie.

En général on commence par de petites doses journalières de 15 mg environ puis on passe à 30 mg 3-4 jours plus tard et ensuite on augmente de 10 mg tous les 3 à 5 jours jusqu’à la dose thérapeutique efficace qui est variable d’une personne à l’autre, et qui est imprévisible.

Certains prescripteurs s’interrogent sur la présence même d’une corrélation avérée entre le poids et la dose.
La plupart des prescripteurs recommandent de ne pas augmenter trop vite même si le médicament est bien supporté. Certains utilisent une progression plus rapide de 20 mg tous les 3-4jours pendant la première quinzaine et souvent la deuxième puis ralentissent la progression après le premier mois, pour opérer une augmentation plus lente de 10 mg tous les 3-4 jours ou de 20 mg par semaine.

Lorsque les effets indésirables sont trop importants, on conseille de rester au même dosage. Deux possibilités s’offrent au prescripteur : soit l’effet indésirable s’amende et on reprend l’ascension des doses, soit il ne s’amende pas et il est prudent de revenir à la dose inférieure qui ne provoquait pas l’effet indésirable. On peut refaire une tentative d’augmentation après une à deux semaines si la dose n’est pas suffisante.
Certains prescripteurs font des paliers plus longs à certains dosages : 30 mg, 60 mg, 100 mg, 150 mg …

Les études ont montré que la moyenne des doses efficaces se situait autour de 150 mg/j et oscillaient de 30 mg/j à 400 mg/j. C’est l’impression clinique et le ressenti du patient qui doivent guider l’ajustement de la dose. Le traitement est totalement personnalisé après la première quinzaine de traitement en fonction des réactions du patient au traitement.

L’expérience a montré qu’il n’est pas nécessaire d’être sevré pour initier le traitement de Baclofène. Cette décision sera à discuter avec le patient en fonction de sa situation clinique et de l’intérêt ou non de réaliser un tel sevrage. En cas de sevrage préalable, il sera utile de se rappeler que le Baclofène abaisse le seuil épileptogène. Il peut être demandé aux patients une modération volontaire de sa consommation d’alcool pendant les premières semaines de traitement, le temps que « l’indifférence » s’installe. Ainsi il ressent qu’il collabore activement à son traitement : il ne recherche plus les occasions sociales de boire, il prend conscience de ses rituels et habitudes liés à l’alcool et s’en libère et il cherche d’autres manières que la prise d’alcool de faire face aux stress de la vie.